Sélectionner une page

On casse tout!

par | Jan 10, 2017 | Travaux | 0 commentaires

L’hiver est arrivé et nous permet de commencer ce post par des images poétiques de la nature figée par le givre que l’on peut trouver vers chez nous…

 

 

Bon, et maintenant entrons dans le cœur du sujet!

Dans notre projet, il est prévu de réaliser une grande cuisine, une buanderie et un WC avec lave-mains dans un espace actuellement occupé par deux beaux celliers pavés de tomettes et aux murs moisis à souhaits.

Voici quelques plans 3D pour vous situer: nous sommes dans la partie habitation, juste derrière la grande cheminée du salon.

Vue de l’existant:

Vue du projet:

 

Comme tu peux le voir, la modification semble relativement simple: il « suffit » d’ouvrir une cloison pour poser une porte entre la cuisine et la buanderie et de poser une autre cloison pour définir l’espace WC. Sauf que dans la réalité, réaliser une ouverture dans une cloison qui a probablement plus de 100 ans et qui a été faite avec une ossature en bois remplie de pierres et de mortier, c’est plus facile à dire qu’à faire! Quelle solution avons-nous donc adopté, te demandes-tu? Un indice se cache dans le titre de ce post…

Voici donc le résultat étape par étape:

previous arrow
next arrow
Etat initial - Voilà à quoi ressemblait la cloison avant abattage (vue depuis le cellier n°1)
ArrowArrow
Slider

En examinant d’un peu plus près le bois utilisé pour l’ossature, on se rend compte qu’il ne doit pas être tout jeune vu les traces d’outils présentes à sa surface. On imagine facilement le travail nécessaire à la découpe et à la taille de ces troncs!

 

Autre surprise de taille, entre des pierres descellées, nous avons découvert du son de blé! Sommes nous tombés sur les réserves oubliées d’un mulot? Existe-t-il un silo à grain caché derrière un mur en pierre? Nous ne le saurons sans doute jamais. En tout cas, une chose est sûre… le son de blé fait un très mauvais produit de scellement!

 

 

Et bien entendu, on ne pouvait finir ce post sans rendre un hommage chaleureux aux ouvriers familiaux venus nous prêter main forte dans cette tâche ardue mais néanmoins délicate de la destruction d’une cloison et de la mise à nu des pierres des deux celliers.

previous arrow
next arrow
ArrowArrow
Slider

Pour la suite, on enlèvera les tomettes, on mettra le sol de niveau, on installera les réseaux, on isolera du sol, on coulera une dalle, on isolera les murs et le plafond, on posera du placo, on recréera des cloisons, on peindra, on carrellera, on installera le mobilier et l’électroménager, on cuisinera de bons petits plats et on se boira des coups!