Sélectionner une page

Salles de bains – mise à jour

par | Oct 11, 2017 | Travaux | 0 commentaires

Salut toi! Ça faisait longtemps qu’on ne s’était pas parlé… Bon, c’est peut-être dû au dégât des eaux qu’on a eu et au fait qu’on était overbooké ces derniers temps… Mais maintenant, je suis tout à toi et il est grand temps de te tenir au courant des derniers travaux!

 

La dernière fois que je t’en ai parlé, nous avions posé les plaques de placo sur l’ossature métallique permettant de définir les espaces des deux salles de bains. Grace à l’excellent Taka Yaka et ses tutos bricolage sur Youtube, j’ai pu réaliser les joints entre les plaques pour obtenir une surface (plus ou moins) lisse.

 

Dans un premier temps, on rebouche tous les espaces supérieurs à 4-5mm par de l’enduit de rebouchage. Dans de tels espaces, le plâtre risquerait en effet de fissurer en se rétractant.

 

 

On met ensuite une première couche de plâtre au niveau des joints entre les plaques et au niveau des angles sortants et rentrants. Cette première couche permet de coller une bande de papier qui sert à lier les plaques au niveau de leurs joints. Petite particularité, pour les angles sortants, on utilise une bande à joint renforcée par des plaques métalliques (le risque de chocs au niveau de ces angles étant plus élevé). Deuxième particularité: les plaques de placo sont dites à « bords amincis » (d’où l’appellation « BA13 » pour des plaques à bords amincis de 13mm d’épaisseur). Ces bords amincis permettent d’avoir une surface plane malgré la surépaisseur de plâtre que l’on va mettre au niveau des joints. Sauf que parfois, sur une coupe de plaque, un angle ou juste parce qu’on a un peu fait n’importe quoi, on se retrouve avec un joint où une des deux plaques (voir les deux!) n’ont pas de borde amincis… et là, c’est plus compliqué (du moins pour un novice) de faire en sorte d’avoir une surface à peu près plane… Bref, envoyez les photos!

 

 

previous arrow
next arrow
Le joint avant le joint
ArrowArrow
Slider

Comme on le voit sur la dernière photo, on pense bien à également reboucher les empreintes laissées par les vis dans le placo et on rajoute une deuxième couche de plâtre sur la bande à joint. Une fois sec, on ponce le tout pour atténuer les défauts et – théoriquement – on finit par une couche de plâtre de finition pour avoir une surface nickel-chrome (bon, étant donné qu’on avait décidé de mettre du revêtement sur les murs, on a décidé de se passer de cette dernière couche).

 

On a ensuite mis le receveur de la douche en place en le collant au sol avec du mortier colle, par dessus le pare vapeur (en jaune).

 

Enfin, on peut passer à la pose du revêtement mural. Pour nos salles de bain, on a décidé d’utiliser des plaques de PVC. C’est un matériau plus souple que la faïence et qui ne nécessite pas de joints puisque les plaques s’emboitent les unes dans les autres à la façon d’un parquet flottant. Au niveau de la douche, par précaution, on a ajouté du joint silicone transparent entre les plaques avant leur emboitement pour assurer une étanchéité parfaite. Bien sur, on n’oublie pas de reporter l’emplacement des canalisations et des évacuations dans la cloison avec du scotch pour éviter de les percer lors de la pose des différents éléments (sèche serviette,porte rouleau et plan vasque) sur le mur.

 

previous arrow
next arrow
Revêtement sur le bâti WC
ArrowArrow
Slider

Une fois les murs finis, on peut passer au sol. Sur le pare vapeur, on met d’abord une couche de polystyrène fin qui sert d’isolant phonique (en bleu) puis on peut passer à la pose du parquet flottant spécial pièces humides.

 

Enfin, on peut coller les plinthes au mortier-colle et jointoyer l’espace autour du receveur de la douche. On finalise également avec la pose du sèche-serviettes, de la cuvette du WC et de sa plaque de chasse d’eau.

 

Il nous restera à poser quelques plinthes, la vitre de la douche et les éléments en bois (plaque au dessus du bâti du WC, plan vasque, encadrement de la porte), ainsi qu’à poser la vasque et son robinet et la colonne de douche. Mais tout ça sera pour plus tard car il faut qu’on avance vite dans la pièce juste en dessous… Le cuisiniste vient prendre des mesures dans moins d’un mois et il faut que les espaces soient définis… Dans le prochain article, je t’expliquerai donc comment on a coulé une dalle!