Sélectionner une page

Pose de nouvelles fenêtres

par | Jan 31, 2018 | Travaux | 0 commentaires

Il est chaud, il est beau, il était attendu depuis longtemps, voici notre nouvel article ! Et aujourd’hui, on va parler de pose de fenêtres.

 

Tout d’abord, un peu de contexte… Dans les pièces sur lesquelles on travaille actuellement (j’ai nommé la cuisine et la buanderie), se trouvaient deux petites fenêtres. Ces pièces se trouvant au nord, la lumière naturelle avait du mal à pénétrer (même si d’un point de vue construction bioclimatique il est logique de limiter les ouvertures au nord pour éviter des déperditions thermiques). D’autre part, en regardant ces ouvertures d’un peu plus près, on s’est aperçus que l’ouverture en maçonnerie était bien plus haute à l’origine et que des propriétaires précédents avaient remonté les appuis de fenêtres d’environ 20cm en agglomérant des pierres et du béton. Ils avaient probablement récupéré des fenêtres de dimensions inférieurs et ne s’étaient pas posé de questions : un peu de béton et hop les fenêtres tiennent dans le trou !

 

 

Première étape : prendre les cotes des nouvelles fenêtres et les commander chez Leroy Merlin. Il faut savoir qu’il y a principalement trois techniques de pose. De l’intérieur vers l’extérieur, il y a la pose en applique, en feuillure ou en tunnel.

 

 

Et là, bonne surprise : les dimensions des encoches dans les pierres de taille encadrant les ouvertures correspondaient presque exactement à des dimensions de fenêtres standard pour une pose en feuillure!

 

Deuxième étape, après avoir réceptionné lesdites nouvelles fenêtres : retirer les deux anciennes. On commence donc par sortir les vantaux de leurs gonds puis on dévisse les cadres en bois pour les déposer.

 

 

On prend ensuite les outils de bourrins : la masse et le perforateur pour casser tout le béton et le tout-venant qui avait été mis pour rehausser les appuis de fenêtres.

 

 

Enfin, on prend les mesures des feuillures en pierre pour les reporter sur les dormants des deux fenêtres et on taille le bois de ces dormants à la scie circulaire pour les ajuster à l’ouverture dans le mur qui est légèrement plus petite (moins d’un centimètre). On retire ensuite les vantaux des dormants et on vient positionner les dormants dans les feuillures. Au perforateur, on perce des trous de fixation au travers des dormants, jusque dans la pierre du mur, puis on insère des chevilles et des vis spéciales qui viennent fixer fermement les fenêtres dans les feuillures.

 

 

 

Bilan de l’opération : les travaux sur ces fenêtres semblaient compliqués mais se sont au final révélés bien plus simple que prévus. C’est une opération assez facile à réaliser et qui, visuellement, donne un résultat rapide. Maintenant, il ne reste plus qu’à reprendre les volets pour les adapter aux nouvelles dimensions des fenêtres !