Sélectionner une page

Des nouvelles pêle-mêle

par | Mai 10, 2018 | Balades, Travaux | 0 commentaires

Bien que le dernier article ait été publié il y a maintenant quelques mois, nous ne t’avons pas oublié jeune padawan. Malheureusement, comme expliqué précédemment, nos obligations professionnelles nous ont conduit à ralentir le rythme des travaux. Voilà donc un article qui t’expliquera rapidement les derniers évènements.

Tout d’abord, l’hiver ayant été assez neigeux et venteux, nous avons eu la surprise de retrouver un pan de mur de notre ruine écroulé un beau matin :

 

Rien de bien grave puisque personne ne se trouvait dans le coin quand ça s’est produit et qu’aucun matériel n’était en dessous. On avait de toute façon repéré la fissure entre les pierres à l’origine de l’effondrement et on savait qu’il faudrait s’en occuper tôt ou tard. C’est maintenant chose faite! Il nous faudra donc remonter ce mur, avec des pierres pesant parfois plus de 100kg, on aura besoin de bras forts!!!

Ensuite, courant avril, nous avons accueillis une bonne équipe de lyonnais qui nous a aidé, une fois n’est pas coutume, à creuser une tranchée. Tu te souviens probablement des travaux de tranchée pour poser le tuyau d’évacuation du trop plein du lavoir… Eh bien, le tuyau n’étant pas suffisamment large pour absorber le débit, il nous a fallu tout recommencer! Joie… On a donc rouvert le terrain à la mini-pelle pour remplacer le tuyau souple en PER de 1 pouce (environ 2.5cm) par un tuyau rigide en PVC de 10cm.

Bien évidemment, on se souvient des étapes : on ouvre la tranchée, on trouve une quantité phénoménale de pierres, on découvre une rivière souterraine, on vérifie la pente, on draine, on pose un lit de sable dans le fond de la tranchée, on assemble les tuyaux entre eux dans la tranchée, on recouvre de sable, on installe un grillage avertisseur et on referme la tranchée avec un mélange de pierres et de terre.

Voici donc les images en vrac. On remarquera le professionnalisme d’Anne-Sophie et l’extase de Camé au manettes de la mini-pelle :

 

Pour que tu puisse te rendre compte du débit de la rivière souterraine qui coule à cet endroit (estimé au doigt mouillé à au moins 5L/min), voici une petite vidéo :

On a également pu découvrir où débouchait cette rivière en voyant changer la couleur de l’eau de la source présente sur notre terrain en contrebas de la maison :

 

Enfin maintenant, le trop-plein du lavoir s’évacue convenablement jusqu’à un point situé en aval du garage, là où se trouvera la petite cascade qui alimentera notre piscine naturelle! Un grand merci donc à Anne-So, Claire, Lulu, Yo, Camé et Zoug!

Dernier point, et non des moindres, ce weekend, nous avons reçu l’aide de Cédric (qui nous avait déjà aidé l’an dernier pour la réfection du lavoir) et Rodolphe, un nouveau venu dans l’équipe des bricolos. Leur mission : contrer la nature qui a profité des rayons du soleil d’avril pour prendre ses aises. Leurs armes : débroussailleuses et sécateurs.

 

A cette occasion, je dois également t’annoncer une bien triste nouvelle : nous avons retrouvé le corps sans vie de notre chère Jacqueline, qui nous avait procuré tant d’émotions lors de nos précédentes rencontres dans le jardin et le grenier… Jacqueline, sans qui les rongeurs des environs auraient pris leurs quartiers d’été chez nous en toute impunité… Jacqueline, qui, dans un dernier élan de générosité, est allée nourrir notre compost de ses écailles ternies par le trépas.

 

 

Cédric et Rodolphe nous ont également aidé à terminer le travail initié par Anne-So, Claire et Lulu en dégageant les ronces et autres branches de l’ancien chemin communal :

 

Et pour finir en beauté, puisque selon la maxime, « all work and no play makes Jack a dull boy » (d’ailleurs, c’est qui ce Jack? Faudra qu’il vienne nous donner un coup de main à l’occasion), on a profité du beau temps pour découvrir les environs, avec notamment le pont romain de Saint-Sylvestre.