Sélectionner une page

Casse moi tout là dedans, j’veux plus rien reconnaître!

par | Fév 23, 2019 | Artisans, Charpente, Extérieur, Maçonnerie |

Whaaaat ??? 5 mois qu’on ne s’est pas parlé ? Eh ben, on va en avoir des choses à te raconter, petit bricolo des neiges …

Que s’est-il donc passé sur notre chantier depuis tout ce temps ? Eh bien nous avons eu la visite de l’entreprise Chazal qui a réalisé le gros œuvre (maçonnerie et charpente) de la grange, ainsi que la rénovation de l’appentis et un accès intérieur vers la cave.

Mais commençons par le commencement : l’arrivée de l’entreprise sur le chantier et la dépose des éléments de charpente de la grange. On va même remonter à la veille de ce jour, lorsque j’ai retiré les étais que j’avais positionné dans la grange pour pouvoir accéder au 1er étage en toute sécurité. Bien entendu, comme le risque de se prendre une poutre sur le coin de la figure est grand, on pense aux EPI…

Le lendemain, lundi 10 septembre 2018, début officiel du chantier, l’entreprise arrive et installe sa grue qui restera sur place environ 4 mois. Les ouvriers, Momo et Raph principalement, s’activeront durant tout le chantier sous la supervision de Rémy, le chef de chantier. Quant à Mathieu Chazal, gérant de l’entreprise, il viendra régulièrement sur le chantier pour constater l’avancement, discuter de modifications et proposer des devis complémentaires.

Dans la foulée, les ouvriers retirent les tuiles qui étaient vaguement posées sur les tôles du toit ainsi que lesdites tôles.

Puis c’est au tour des voliges et des chevrons d’être retirés. Si tu n’es pas un expert en charpente, voici un petit schéma pour t’y retrouver 😉

C’est à cette étape qu’on se rend bien compte de l’état dans lequel était la charpente et qu’on s’étonne que tout ne se soit pas effondré lors d’une précédente tempête ou chute de neige.

Pour nous, c’est à partir de cette étape du démontage que ça devient sportif. En effet, on comptait se servir de tout ce bois, que ce soit pour servir de combustible pour nous réchauffer l’hiver ou bien pour des projets de réutilisation pour les poutres en bon état. Or, d’un côté, sur le toit, on a 3 gaillards professionnels et une grue pour les aider à démonter la charpente, et de l’autre, au sol, on a 2 bricolos armés d’une tronçonneuse et de brouettes pour déplacer tout ce bois plus loin dans le pré… Autant te dire qu’on a sué et qu’on a cumulé courbatures et bleus pour tenir la cadence !

Une fois la charpente déposée, on a enchaîné avec le plancher intermédiaire dont les tôles et les poutres ont été démontées et débitées de la même façon.

Et on termine avec le poteau en maçonnerie dont les pierres sont soigneusement démontées pour être réutilisées plus tard.

Dernière étape de la démolition : si tu es déjà venu chez nous, tu avais peut-être remarqué que le sol de la grange était… disons… loin d’être horizontal ! L’entreprise a donc détruit et retiré la dalle en place ainsi que des gravats sur une épaisseur d’environ 40cm pour pouvoir par la suite créer une nouvelle dalle dans les règles de l’art. On remarquera au passage les merveilleuses fondations de la grange qui sont… inexistantes !

Enfin, après 4 jours de travail acharné, les ouvriers peuvent repartir sur une base saine pour reconstruire et la totalité du bois de charpente a été descendue dans le pré à la force de nos petits bras et à la sueur abondante de nos fronts.