Sélectionner une page

On sous-traite ! – La maçonnerie de la grange

par | Mar 17, 2019 | Artisans, Maçonnerie |

Allez, on est sur une bonne lancée, on enchaîne les articles pour rattraper le retard ! Aujourd’hui, je vais te parler de la maçonnerie des murs de la grange et de la création d’ouvertures pour amener un peu de lumière.

Tout d’abord, voyons ces murs d’un peu plus près…

 

 

Y’a rien qui te choque ? L’horizontalité par exemple ??? Bon, pour la faire courte, on avait une différence de hauteur d’environ 1,40m entre les deux pignons… Du coup, nos bons amis de chez Chazal se sont chargés de rehausser le côté en déficit de croissance pour avoir une arase supérieure des murs bien horizontale.

Ils ont commencé par le mur Nord et en ont profité pour créer une ouverture pour la future fenêtre de la chambre d’amis. Et histoire de ne pas ramener trop de pierres, la surélévation est faite en béton avec des pierres visibles uniquement sur l’extérieur puisqu’on doublera l’intérieur des murs de toute façon. On remarquera l’encoche dans le linteau de l’ouverture pour pouvoir positionner le volet roulant correctement.

Une fois le mur Nord bien d’aplomb, les ouvriers ont installé 2 rangs de génoises, ces tuiles typiques de la Drôme et de l’Ardèche qui définissent les toits du coin.

Après cette première étape, on voit bien la différence de niveaux entre le mur Sud (au premier plan, complètement de travers) et le mur Nord (avec les génoises, au second plan, bien horizontal).

 

 

On commence ensuite le pignon Est avec ses 4 ouvertures en parallélogrammes.

Et avant de le terminer, on bascule l’échafaudage sur le mur Sud pour s’y attaquer. Sur ce mur, au 1er étage, il faut créer 3 ouvertures : une baie vitrée et deux fenêtres.

On commence avec la baie vitrée : démolition, pose des pierres de jambage, coulage des jambages en béton et pose du linteau (pierres de taille vers l’extérieur puis béton armé et enfin volet roulant). Les pierres n’ont pas de rôle structurel, elles sont maintenues en place par des tiges en acier qui sont prises dans le béton armé. En gros, c’est « pour faire joli ».

Et on répète les mêmes opérations pour les 2 fenêtres.

Au passage, je me permets de te présenter la grosse Jumbo, la scie qui a permis de découper les pierres pour les jambages et les linteaux.

 

 

Une fois les ouvertures faites, on peut continuer à remonter le mur Sud jusqu’aux génoises. Et c’est aussi à ce moment précis qu’on s’est rendu compte que « winter is coming »…

Une fois la partie supérieure du mur Sud refaite, on vient terminer le pignon Est.

Et on attaque les ouvertures sur le niveau inférieur des murs Nord et Sud.

Avant de terminer avec la reprise du linteau de l’ouverture sur le pignon Ouest.

 

 

Et voilà le résultat dans la pièce du RdC, ça change !