Sélectionner une page

On sous-traite ! – La charpente

par | Mar 22, 2019 | Artisans, Charpente | 0 commentaires

Aujourd’hui, un petit article sur la charpente bois de la grange. Vu l’ampleur de la tâche, les travaux ont à nouveau été sous-traités à l’entreprise Chazal qui a installé le toit ainsi que la mezzanine.

Les types de charpentes sont aussi nombreux que les charpentiers, cela dit, nous avons choisi une charpente en fermes traditionnelles dont la structure restera apparente. Non, les fermes ne sont pas que des résidences 3 étoiles pour vaches, cochons et lamas, ce sont également des assemblages de bois de charpente qui assurent la rigidité de la toiture et supportent les charges qui se trouvent au-dessus (isolation, tuiles, neige…). Au préalable, on renforce les appuis des fermes traditionnelles au niveau des murs.

Sur la structure de la charpente ainsi posée, sont ensuite fixés des « panneaux sandwich ». Ces panneaux assurent l’isolation thermique de la toiture et possèdent un parement en placo côté intérieur, ce qui évite d’avoir une intervention supplémentaire pour fixer les plaques de placo après coup : il ne reste que les joints à réaliser. Sur le côté extérieur sont fixés des contre-liteaux qui viendront supporter les couches suivantes.

Enfin, un pare pluie est installé, puis les liteaux et enfin les tuiles. Bon, enfin ça, c’est la théorie puisqu’on n’était pas sur place quand ils ont posé tout ça. Mais le résultat final est là !

Bon, une fois le toit posé, l’entreprise s’est attaquée à la mezzanine dont tu as déjà pu voir les 3 poutres maîtresses sur les photos précédentes. Afin de les renforcer, des poteaux sont installés à peu près à mi-portée sur les 2 poutres du fond. Ces poteaux seront par la suite cachés par une cloison. Pour la dernière poutre, on voulait éviter de mettre un poteau qui aurait été en plein milieu de notre pièce principale (voir représentation 3D ci-dessous. Mais au final, pas besoin de poteau étant donné qu’elle supporte 2 fois moins de poids que les autres et que sa section (et donc sa résistance) est plus grande.

 

 

Après cette étape, on passe à la pose des solives, ces poutres secondaires qui reposent sur les poutres principales.

Et enfin, on termine avec le clouage de panneaux d’OSB, du bois reconstitué très résistant qui nous servira de plancher jusqu’à la pose du revêtement final dans… quelques temps.

 

 

Le petit détail qui tue… au dernier moment, on a décidé de faire rajouter un bout de poutre pour former un triangle avec le bord de la mezzanine et le mur nord. Sauras-tu trouver à quoi il servira ?

 

 

Voici un petit indice…

 

 

Enfin, lorsque le temps l’a permis, les ouvriers de Chazal sont à nouveau intervenus sur le toit pour poser les Vélux. Pour faciliter leur utilisation, nous avons choisi des Vélux avec panneaux solaires pour qu’ils soient autonomes en énergie et domotisables. Il est donc possible de les manœuvrer ainsi que leurs volets roulants à distance. Dans la foulée, la pose des boisseaux jusqu’à la sortie de toit et la cheminée pour l’évacuation des fumées de la chaudière ont également été réalisés.